L’orthodoxie en France en route vers l’uniatisme

Publié le par Theophylactère

Antoine Arjakovsky

Antoine Arjakovsky

 

La prochaine rencontre entre la patriarche Cyrille de Moscou et le pape François à Cuba a donné lieu à une émission spéciale sur la chaîne de télévision KTO. Deux intervenants orthodoxes figuraient sur le plateau : le hiéromoine Alexandre Siniakov, recteur du Séminaire orthodoxe russe dépendant du Patriarcat de Moscou en France et Carol Saba, en charge de la communication pour l’Assemblée des Evêques Orthodoxes en France (AEOF). Un autre intervenant « orthodoxe » est intervenu par téléphone. Il s‘agit d’Antoine Arjakovsky, actuellement enseignant au Collège des Bernardins et anciennement enseignant à l’université de Lviv, en Ukraine occidentale.

 

Cet intervenant, quoiqu’en théorie orthodoxe, est connu depuis de nombreuses années pour ses positions pro-uniates. Ainsi, sur son blog, il affirme reconnaître le Concile de Ferrare-Florence comme un concile œcuménique, tout en demeurant paradoxalement dans l’église orthodoxe, ce qui lui avait valu l’accusation il y a quelques années d’être qualifié d’être un uniate de l’intérieur qui manquait de logique et d’honnêteté. Son intervention lors de l’émission était du même genre et nous en retranscrivons les propos-clefs (tenus entre les minutes 27 :52 et   29 : 44).

 

« En réalité, voilà, les deux points de vue pourraient se rapprocher si les deux églises se rappelaient d’un événement historique, je vous ai écouté tout à l’heure, les problèmes entre Moscou et Rome sont plus historiques que théologiques, le problème historique, c’est qu’il y a eu un concile en 1439, à Florence d’unité, d’unité entre les églises où il y avait le Pape, où il y avait le Patriarche de Constantinople, où il y avait le représentant de l’église de la Rouss [l’ancienne Russie], le métropolite Isidore, cela a été signé, et les Ukrainiens, l’église orthodoxe d’Ukraine, elle a pris ce concile au sérieux, elle est restée fidèle à ce concile, jusqu’en 1596, et cela n’a pas été admis par Moscou qui n’a pas reconnu ce concile. Donc aujourd’hui, il faudrait pour qu’il y ait une réconciliation en profondeur, revenir sur cette histoire, et que Rome et Moscou s’accorde sur le fait que ça a été un concile œcuménique, et tous les évêques de l’église orthodoxe ont signé ainsi que les évêques catholiques et c’est à partir de là qu’on pourrait lever le malentendu ».

 

Face à ces manipulations éhontées et à cette désinformation coutumières du personnage, on aurait pu s’attendre à une réaction des deux intervenant orthodoxes présent sur le plateau. Il aurait suffi pourtant de signaler 2 grossières incohérences :

  • Il est faux d’affirmer que tous les évêques orthodoxes ont signé étant donné que Saint Marc d’Ephèse n’a pas apposé sa signature au document d’union

 

  • Il est également faux d’affirmer que l’Eglise orthodoxe dans l’Ukraine d’alors a toujours reconnu cette union de Florence y est resté fidèle jusqu’à 1596. 1596 marque en effet le ralliement d’une partie des évêques orthodoxes au catholicisme par le biais de l’uniatisme via l’union de Brest. Une telle union, qui fut d’ailleurs très contestée sur le terrain par les fidèles, preuve que l’affirmation de l’adhésion des Ukrainiens au Concile de Florence est fausse, eût été inutile si dès 1439, les orthodoxes ukrainiens avaient adhéré au Concile de Ferrare Florence.  

 

Mais les deux intervenants orthodoxes présents, Carol Saba et le Père Alexandre Siniakov n’ont rien rétorqué de concret à cette propagande uniate, même en tenant un langage diplomatique.

Cette capitulation illustre le degré avancé de lâcheté et d’uniatisation de l’Eglise orthodoxe en France. Ceci est le  fruit d’années de relativisme dogmatique, ecclésiologique, d’œcuménisme mais aussi d’hébergement des églises orthodoxes dans des église catholiques qui place l’orthodoxie dans une situation d’otages, incapable de dire la vérité.

Ceux qui souhaitent le développement d’une Eglise locale orthodoxe doivent comprendre que rien ne viendra de l’orthodoxie mondiale. Celle-ci les conduit simplement vers l’uniatisme.

 

 

Vidéo de l'émission

Publié dans Orthodoxie mondiale

Commenter cet article