Interview de Nicolas du Banat : le métropolite persiste et signe

Publié le par Theophylactère

Hier, le 4 juin 2008, Nicolas Corneanu du Banat a été interviewé hier par téléphone par l'AZEC (Asociaţia Ziariştilor şi Editorilor Creştini), sorte d'Association des Journalistes chrétiens, à l'occasion d'un débat consacré à la communion uniate de ce même métropolite intervenue le 25 mai dernier. La totalité de l'entretien d'une vingtaine de minute est disponible en podcast ici (en roumain) avec une retranscription intégrale de l'entretien toujours en roumain. D'ailleurs nous cherchons un bénévole sachant correctement le roumain qui en ferait une version française, anglaise ou espagnole que nous mettrions en ligne. Pour l'instant, nous nous contentons d'un simple résumé.


Mise à jour à 9 juin 2008: www.forum-orthodoxe.com propose une traduction complète en français ici.

 

Il ressort de cet entretien que l'évêque Nicolas Corneanu reconnaît avoir communié chez les uniates. Il n'y avait déjà plus de doutes à ce sujet vu les photos mais il est toutefois bon de souligner ce fait vu que certains s'acharnent à présenter cette information au conditionnel, en dépit même des photos. Mais surtout, il apparaît clairement que l'intéressé ne se repent nullement, mais plus encore, justifie son action et y ajoute même des énormités. Voici quelques morceaux choisis

 

1° le métropolite affirme avoir été impressionné et ému au moment de la communion, ce qui l'a incité à y prendre part;il parle "d'un geste spontané de fraternité"

 

2° à la question de savoir s'il regrettait son geste, le métropolite répète qu'il s'agit d'une communion dans Christ [sic] et que le seul point de divergence entre orthodoxes et catholiques est la primauté du Pape

 

3° le métropolite souligne que les réactions des orthodoxes de son diocèse suite à cette communion ont été très positives et qu'il a même été applaudi contre son gré dans sa cathédrale

 

4° ensuite, le métropolite Nicolas Corneanu affirme reconnaître la « validité » de l'eucharistie catholique, se basant sur un document du Conseil Œcuménique des Eglises intitulé "Baptême, eucharistie et prêtrise"

 

5° il affirme également que la création d'une église uniate en Roumanie répondait à une nécessité historique

 

6° le journaliste lui fait alors remarquer que son point de vue est différent de celui des Saints (dont Saint Païssy Velitchkovsky). Il y répond en expliquant que cette perception négative des Saints tient à des raisons politiques, comme l'occupation d'une partie de la Roumanie par les Austro-hongrois catholiques

 

7° cerise sur le gâteau, le métropolite affirme demeurer orthodoxe jusqu'à la mort

 

 

Quelques petits commentaires personnels suite à cette interview. On retrouve là tous les  traits distinctifs de l'œcuménisme. Tout d'abord, le sentimentalisme, qui pousse notre homme, ému, à communier. Puis vient la reconnaissance des mystères (que les catholiques appellent sacrements) des hérétiques, reconnaissance qui, selon les canons, entraînent pour un laïc l'excommunication (à savoir la privation temporaire de communion) et pour un clerc, la déposition. Suit le relativisme dogmatique qui soutient qu'il n'y aucune divergence doctrinale majeure entre orthodoxes et catholiques, excepté une simple formalité : la primauté du pape. Enfin, un mépris certain pour l'enseignement des saints et des Pères dès qu'il est contraire à la vulgate oecuméniste. Rappelons que Saint Théodore le Studite appelle la communion des hérétiques, pitance des démons.

 

Suite à cette interview, le Patriarcat de Roumanie ne peut plus prétendre manquer d'éléments concrets. Non seulement l'intéressé a reconnu les faits, mais en outre, il reconnaît les mystères catholiques dont la communion... Tous ces éléments plaident en faveur de sa déposition en juillet, voire plus tôt.

 

Comme d'habitude, les discussions prennent place sur notre forum.

Publié dans orthodoxie-libre

Commenter cet article