La confession accusatoire et honnête (Saint Nicodème l'Hagiorite)

Publié le par Theophylactère

Nous continuons la traduction d'extraits du Manuel de la Confession de Saint Nicodème l'Hagiorite...



La confession doit être accusatoire

Tu ne dois pas accuser l'un ou l'autre quand tu te confesses, trouvant des excuses à dire qu'ils sont responsables de tes péchés, de même qu'Adam a accusé Eve et Eve a accusé le serpent. Non. Tu ne dois accuser que toi-même, uniquement toi-même et tes désirs mauvais. « Si tu désires accuser, » te dit le divin Chrysostome, « accuse-toi ». Et Salomon dit : « Un homme juste s'accuse lui-même» (Proverbes 18 : 17). Lui-même, dit-il, et non les autres, afin qu'en cherchant à diminuer tes péchés par ta confession, tu ne les augmentes pas en ajoutant le péché qui consiste à juger les autres. Saint Jean Climaque nous conseille ce qu'il faut dire au père spirituel : « Sans aucune honte, dis : « C'est ma plaie, Père, c'est mon mal, causé par ma propre négligence, et par rien d'autre. Personne n'est à mettre en cause dans tout cela, aucun homme, aucun esprit, aucun corps, rien si ce n'est ma propre négligence ».


La confession doit être honnête

Tu dois te confesser en vérité et avec honnêteté, de tout ton cœur, révélant tous tes péchés, de la façon dont tu les as commis, en incluant toutes les circonstances, à l'instar du lieu, du moment, de la personne avec laquelle tu as péché [Note du traducteur : Saint Nicodème précise en note de bas de page qu'il ne faut pas révéler les noms des personnes avec lesquelles on a péché], de la raison, du nombre de fois et de la manière, sans rien ajouter ni enlever, sans raconter la moitié de tes péchés à un confesseur et l'autre  moitié à un autre confesseur comme le font certains personnes fourbes; sans raconter les péchés de façon cryptée, de façon à les révéler et à les occulter simultanément, afin de diminuer ta honte. Mais tu devrais te confesser simplement et directement, avec un cœur véritable et sans traîtrise , car si tu te confesses uniquement de façon trompeuse et superficielle, sache que non seulement ta confession sera détestable aux yeux de Dieu, Qui aime toujours la vérité, mais les péchés que tu as confessés apparaîtront en toi après un certain temps, tout comme les cheveux blancs des personnes âgées apparaissent après un court instant car ils ne les arrachent pas, mais se contente de les raser superficiellement. De cette façon, tu ressemble à ce dont parle David : « Comme un rasoir affilé, fourbe que tu es » (Psaume 51 :2).


Publié dans orthodoxie-libre

Commenter cet article