La communauté de l'Athos au sujet de l'affaire Nicolas du Banat

Publié le par Theophylactère

L'événement est assez rare pour être souligné. Les représentants des 20 monastères athonites ont adressé une lettre en date du 3 juillet 2007 (calendrier civil) au Patriarche de Roumanie et à tous les évêques roumains pour leur faire par de leur inquiétude suite aux récents événements : la communion uniate du Métropolite Nicolas du Banat et la concélébration  de l'évêque Sophronie d'Oradéa avec son  "confrère" uniate pour la cérémonie de bénédiction des eaux à la Théophanie.

Le communiqué, publié en roumain et en grec à ce lien, appelle à agir conformément aux canons.

Il semble manifeste qu'à l'approche de la réunion du synode de l'église de Roumanie, chacun fourbit ses armes à coup de manifestations, communiqués et autres déclaration... Cette intervention des représentants des 20 monastères est surprenante car la Sainte Montagne relève de la juridiction du Patriarcat de Constantinople. Mais en même temps, elle fait penser à une sorte de double langage. D'un côté, déclaration courageuse pour demander (implicitement) la déposition des évêques roumains en cause, mais en même temps silence quasi total, ou faibles protestations quand le Patriarche Bartholomé prie avec Benoît XVI à Rome, récite avec lui le symbole de Nicée lors de la messe, dans sa version sans filique certes. Néanmoins,chacun sait que pour les catholiques, l'addition du filioque est optionnel mais ne dispense pas de croire que l'Esprit procède du Père et du Fils, alors que pour les orthodoxes, l'Esprit procède du Père seul. Cette récitation commune, en plus d'être une prière avec un excommunié, chose interdite par les canons, donne aussi l'impression d'une unité alors que les différences dogmatiques persistent. Or, dans ce communiqué, la Sainte Montagne dénonce un tel type d'unité de facade.

A nouveau, de même qu'après la réception du pape au Phanar en 2006, les représentants officiels de l'Athos s'illustrent par leur  duplicité. Pour ce dernier point, se reporter à ces trois articles : ici, ici et .

Publié dans orthodoxie-libre

Commenter cet article