Patriarcat d'Antioche: fin de la fonction épiscopale

Publié le par Theophylactère

Le 24 février 2009, le Patriarcat d'Antioche a de  facto rabaissé tous ses évêques au statut d'évêque auxiliaire (statut hélas un peu trop fréquent à notre goût, qui ne figure pas dans le Pidalion et dont la canonicité est d'ailleurs fort douteuse). Désormais, les évêques (devenus auxiliaires) dépendront et seront subordonnés à leur métropolite. Ce dernier définira les responsabilités des évêques (sic) et l'endroit où ils serviront. La fonction d'évêque est ainsi abolie dans la pratique. Nous avons pu savoir par d'autres sources que seul le métropolite sera désormais commémoré et plus l'évêque du lieu. Au sujet des noms des évêques à commémorer vous pouvez vous reporter à cet article.


En bonne ecclésiologie orthodoxe, une métropole rassemble un certain nombre de diocèses ayant chacun à leur tête un évêque, le métropolite étant simplement le premier de tous ces évêques (qui sont par ailleurs égaux). A ce titre, il préside la métropole mais ne dispose pas du droit d'intervenir dans la gestion d'un autre diocèse. Malgré cette nouvelle infraction, l'orthodoxie mondiale va continuer à se proclamer présenter comme l'orthodoxie canonique. Mais ont-ils lu les canons ?

 

Vous pouvez discuter ceci sur notre forum http://orthodoxie-libre.actifforum.com


Voici ci-après, une traduction depuis l'anglais des nouveaux articles des statuts du Patriarcat d'Antioche. La version anglaise est disponible ici et l'original arabe est .



Chapitre VI



Article 75


Le patriarche est le point de référence de tous les évêques à Damas, des monastères patriarcaux et des vicariats. Ils sont sous son autorité.


Article 76


Le métropolite est le point de référence de tous les évêques dans son archidiocèse et ils sont sous son autorité.


Article 77


Tous les évêques dans le siège d'Antioche sont des évêques auxiliaires et sont sous leur autorité [Note du traducteur : sous-entendu du métropolite et du patriarche]


Article 78


Le métropolite définit les responsabilités des évêques et l'endroit où ils doivent servir. L'évêque ne fait rien de contraire à la volonté du métropolite


Article 79


Les articles, 75, 76, 77 et 78 sont applicables dans tous les archidiocèses antiochiens et tout ce qui contredit ces articles est nul et non avenu.



Publié dans orthodoxie-libre

Commenter cet article

Rolande de la Bibaudière 10/03/2009 10:47

De quel Patriarcat d'Antioche s'agit- il ? Du Patriarcat des "Melkites" (des "Grecs", comme disaient les "latins"). Ce Patriarcat, souvenons- nous en! subordonné au Patriarcat Oecuménique de Constantinople a été créé pour étendre l'hégémonie de l'une des deux grandes Eglises dites:"Romaines" parce que siège de l'un des Empereurs (soit d'Occident pour l'un, soit d'Orient pour l'autre). Ces deux grandes Eglises ont toujours voulu se livrer à un certain "césaro-papisme" en entendant unifier par l'uniformisation des rites et coutumes. "Romanisation" des Rites en Occidant, "Bysantinisation" en Orient.De cette dernière volonté est née la création d'un "Patriarcat Grec d'Antioche" concurrent du Patriarcat de l'antique Eglise-mère Syrienne Orthodoxe d'Antioche et de Tout l'Orient, stigmatisée dès lors (sur des incompréhension terminologiques, et une bonne dose de "mauvaise foi" mutuelle) comme "monophisyte" et "Jacobite" .Vous vous étonnez que le Patriarcat d'Antioche des Grecs, s'écarte des Canons apostoliques en matière d'unité et d'égalité des Evêques?...Quoi d'étonnant , pourtant, que ce Patriarcat s'éloigne de cette Tradition puisqu'il s'agit d'un ultime effort d'union par l'uniformisation conséquent du Dialogue et des accords "oecuméniques" avec l'Eglise Romaine-catholique...J'appartiens à une Eglise Orthodoxe Orientale : l'Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone. Nous nous situons dans les Eglises locales issues du zèle missionnaire de l'Eglise-mère et Patriarcale Syriaque- Orthodoxe. Comme tels, nous respectons les règles des Pères. Prions pour que l'unité ne se manifeste pas au détriment de la rectitude de la Foi et du respect de la pluralité des rites traditionnels !