Encouragement pour la mi-carême

Publié le par Theophylactère

 

 

 

Nous sommes à la moitié du carême et voici un petit message d’encouragement adapté depuis cette vidéo

 

« Le carême est une période difficile car nous abandonnons nos habitudes, ce à quoi nous sommes attachés, comme la nourriture ou se divertir excessivement pour essayer de conformer notre vie à ce que demande le  Christ. C’est une période longue, de 40 jours, auxquels s’ajoutent les 7 jours de la Semaine sainte. C’est donc 47 jours de jeûne intense qui peuvent amener certains au découragement.

 

C’est parce que chaque fois que nous tentons de rompre avec le monde, le monde va riposter. Ceci est normal. Mais néanmoins, il faut persévérer. Nous avons parcouru une grande partie du chemin et Pâques est proche. Mais pour célébrer Pâques, nous devons nous préparer. Nous préparerons des plats, de la nourriture, mais nous devons aussi nous préparer spirituellement. Car nous avons une belle liturgie pour Pâques, les offices de la Semaine Sainte et si nous ne nous préparons pas maintenant, nous n’en bénéficierons pas comme nous le devrions.

 

Bien sûr les tentations de la part du démon vont venir : « Cela ne sert à rien et n’a aucun effet » ou pire encore « Les choses sont pire depuis que tu jeûnes et que tu pries ». Mais au sein de l’Eglise, nous pouvons compter sur un soutien mutuel et si nous sommes tentés, si nous nous sentons découragés, si nous pensons que nous sentons pas les bénéfices du jeûne, demandons à nos frères de prier pour nous. Mais il faut savoir que ces sentiments sont des tentations que nous devons repousser. Nous avons le contrôle sur nos pensées. Nous pouvons aussi dire la prière du cœur ou faire le signe de la Croix.

 

Concernant le sentiment de ne pas accomplir grand-chose spirituellement, nous devons être prudents. Qui sommes-nous pour le savoir ? Seul le Christ peut déterminer si nous faisons des progrès. Notre tâche à nous est de jeuner comme l’église nous le demande et d’assister à autant d’offices que possible.

 

Certains de vous ont peut-être abandonné et cessé de jeûner, consommant à nouveau de la viande et des produits laitiers, oubliant de prier, de dire la prière de Saint Ephrem et ne faisant pas de métanies. Dans ce cas, allez à l’église, confessez-vous, et recommencez. Nous avons encore 20 jours pour nous préparer à Pâques. En 20 jours, il est possible de faire beaucoup de choses. »

 

 

Publié dans orthodoxie-libre

Commenter cet article