Pourquoi le Patriarcat de Moscou n'est pas la vraie église de Russie

Publié le par Theophylactère

Note du traducteur : Cela va faire plus d’un an que nous voulions traduire ce texte. Il fait partie des protocoles officiels de l’Eglise Orthodoxe Autonome de Russie, en date de 2008. Il a l’avantage d’expliquer clairement pourquoi le Patriarcat de Moscou ne peut être la vraie église russe : il est en effet issu d’un schisme en trois temps et a aggravé son cas en plongeant dans l’hérésie oecuméniste. La version anglaise est en ligne ici.

 

 

Rapport de l’Archevêque Hilarion de Smelyansk sur “Le statut canonique du Patriarcat de Moscou et des autres églises de l’orthodoxie mondiale”

 

Votre Eminence, Frères évêques,

 

À l’heure actuelle, le Patriarcat de Moscou appartient à la communauté appelée « Orthodoxie mondiale » que le synode des Evêques définit comme un conglomérat de groupes pseudo-ecclésiaux qui ont chuté dans l’hérésie de l’œcuménisme. Cependant, chacun de ces groupes possède sa propre histoire concernant sa perte de la grâce. Certains tombèrent immédiatement dans l’hérésie, et d’autres quittèrent l’Eglise plus tôt par un schisme.

 

A trois reprises, pas moins, le Patriarcat de Moscou a commis des transgressions, chacune d’elle suffisant à le mettre entièrement hors de l’Eglise. Ce fut en 1961 uniquement, que le Patriarcat de Moscou, après son triple schisme, adopta la confession de foi hérétique (œcuménique).

 

Le premier schisme intervint en 1927, quand le Métropolite Serge (Stragorodsky) usurpa l’autorité du Synode des Evêques, définit la « nouvelle voie » à suivre par l’Eglise dans ses relations avec les autorités athées, et soumit les Evêques qui refusèrent de le suivre à des persécutions illégales. Le Métropolite Serge commença à exercer l’étendue complète du pouvoir de Locum Tenens du Trône patriarcal alors que le Locum Tenens légitime, le Métropolite Pierre (Polyansky) était toujours en vie et tenta même de faire revenir le Métropolite Serge à la raison par ses lettres depuis l’exil. La majeure partie de l’épiscopat considéra l’action du Métropolite Serge anticanonique de même que son usurpation de l’autorité dans l’église et rompit toute communion avec lui.

 

Le second schisme du Patriarcat de Moscou intervint en 1936, quand, suite au faux rapport du NKVD sur la mort du Métropolite Pierre, le Métropolite Serge se proclama illégalement Locum Tenens du Trône Patriarcal et s’empara du Diocèse du Patriarche. Avec cela, dans un article dans le « Journal du Patriarcat de Moscou » de 1931, le Métropolite Serge annonça que les pouvoirs d’adjoint cessaient automatique avec le décès de la personne assistée par ce même adjoint, ce en quoi il avait plutôt raison.

 

Le troisième schisme du Patriarcat de Moscou survint en 1943 quand trois évêques qui avaient été envoyés par Staline, avec d’autres évêques du même bord, élirent le Métropolite Serge au poste de « patriarche ». Cette réunion de 19 évêques, qu’ils présentèrent comme un Synode des évêques n’avait reçu aucune forme d’autorité pour élire un quelconque patriarche, non seulement parce qu’à cette réunion seule une insignifiante partie de la hiérarchie de l’Eglise de Russie était représentée, mais aussi parce que selon les Décisions du concile locale de 1917-18, l’élection du Patriarche était la prérogative exclusive du Concile local. L’épiscopat canonique de l’Eglise de Russie, représenté par ses deux branches, l’Eglise des Catacombes et l’Eglise en Exil, refusa de reconnaître Serge en tant que Patriarche et confirma de la sorte la chute complète du Patriarcat de Moscou qu’il dirigeait dans le schisme

 

Du schisme, le Patriarcat de Moscou évolua vers l’hérésie après son adhésion au Conseil Œcuménique des Eglises (COE) en 1961, qui signifiait sa participation à l’œcuménisme. En intégrant le COE, la délégation du Patriarcat signa la confession de cette organisation œcuménique, admettant par là au nom du Patriarcat de Moscou en entier, qu’ils avaient la même confession de foi que le COE. Maints documents du Patriarcat de Moscou depuis les années 60 contiennent une confession explicite de l’hérésie oecuméniste. Par ces actions, le Patriarcat de Moscou a donné à tous les Chrétiens orthodoxes des raisons suffisantes pour se séparer de lui en tant que groupement hérétique, et ce en accord avec le canon 15 du Concile de Prime-Second.

 

Quant à savoir si oui ou non l’hérésie de l’oecuménisme fait toujours partie du Credo officiel du Patriarcat de Moscou, il suffit de noter que non seulement le Patriarcat de Moscou ne s’est jamais repenti de son hérésie, mais il a également refusé de quitter le COE. À chacun des 4 derniers synodes des évêques (1994, 1997, 2000, 2004), la hiérarchie a adopté des décisions hérétiques confirmant la participation du Patriarcat de Moscou dans le mouvement œcuménique, décisions exprimant la voix entièrement libre de cette hiérarchie. Cela signifie que toutes les tentatives soutenant que la participation du Patriarcat de Moscou à l’hérésie de l’œcuménisme était imposée par les autorités athées est sans fondement.

 

Ce n’est pas à cause d’un seul acte d’iniquité de la part de quelques évêques en 1927 que le Patriarcat de Moscou est en situation de schisme. Leur schisme a été confirmé à 3 reprises ; ils n’ont pas tenté de réparer les conséquences de ces actes même quand les conditions politiques rendaient la chose possible dans les années 90. En plus de cela, au schisme, s’est ajouté l’hérésie. Ainsi, la séparation du Patriarcat de Moscou peut être justifiée tout autant sur la base du canon 15 de Prime Second que sur la base qu’il a complètement chuté dans l’hérésie. Notre synode des évêques affirme que pour l’heure, le statut spirituel et canonique du Patriarcat de Moscou ne diffère pas sensiblement de celui de l’Eglise catholique romaine.

 

Notre synode considère comme une tentative futile le fait de fier une date concrète de la chute de telle ou telle communauté hors de l’Eglise. Au lieu de cela, notre synode considère qu’à l’heure actuelle, ni le Patriarcat de Moscou, ni l’orthodoxie mondiale dans son ensemble n’ont de lien avec l’Eglise du Christ. Cela signifie qu’il ne peut y avoir de mystères réels de l’Eglise dans ces communautés.

 

Dans ces groupes qui ressemblent à l’église, tout comme dans le genre humain en général, seule la grâce divine générale œuvre, celle qui appelle l’homme au salut. Cette grâce les appelle en premier lieu à une vie plus sobre, centrée sur Dieu et ensuite, les forces inévitablement à considérer d’un œil critique leur vie ecclésiale artificielle hors de l’Eglise et à quitter l’hérésie et le schisme pour revenir vers la vraie foi. Ils sont aidés en cela par les traditions liturgiques de l’Eglise orthodoxe qu’ils parviennent à maintenir : les offices, la vénération des icônes, des reliques et l’écoute de la parole de l’Evangile.

 

 

Le synode des évêques de l’Eglise orthodoxe autonome de Russie, ayant entendu le rapport de l’Archevêque Hilarion, sur la base de la Tardition sacrée et des saints canons de l’Eglise du Christ  décide : «  Le soi-disant Patriarcat de Moscou n’est pas le véritable successeur de l'Eglise Orthodoxe de Russie et, par son schisme en trois temps, qui l’a exclu de l’Eglise de Russie, lui et  toutes ces églises de l’orthodoxie mondiale qui sont en communion avec lui, ont quitté l’Orthodoxie, et par conséquent, l’Eglise du Christ, pour l’hérésie de l’œcuménisme. Pour cette raison, toute communion entre fidèles de l’Eglise orthodoxe autonome de Russie et le Patriarcat de Moscou ainsi que toute église de l’orthodoxie mondiale est intolérable. Ceux qui pratiquent pareille communion par ignorance devraient recevoir une épitimie et ceux qui la pratiquent délibérément devraient être exclus de l’Eglise. Le synode des Evêques appelle tout le clergé, les moines et moniales et les laïcs de l’Eglise orthodoxe autonome de Russie à explique activement aux membres du Patriarcat de Moscou et des autres églises de l’orthodoxie mondiale, le caractère désastreux du chemin qu’ils suivent »

Publié dans orthodoxie-libre

Commenter cet article

arginine 18/05/2011 21:36





In my years the mainly influential task for me was to know more, and now i received to know everything fresh from your exclusive and interesting posting





resume writers 19/01/2011 15:06



Nice information, I will get back soon to you, just stopped by for a second to get some info on this topic for my essay!



weight loss pills 14/11/2010 23:35



Going over this, I accumulate a lot of ideas - what to achieve, what to say, what to express but nothing but I have knowledge of for sure is that I am knocked out by the good means of the writer



cheap ephedra 23/08/2010 08:13



Russian church can be part only oa Moscow patriarh



custom written essays 08/04/2010 02:00



Thanks for sharing those great ideas with us!Keep up good work!